Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de pcfmanteslajolie

Des députés représentant le peuple? (Roger Colombier)

27 Avril 2013, 07:28am

Publié par pcfmanteslajolie

 

A l'heure où les porte-voix de la pensée unique tonitruent que la lutte des classes n'existe plus et qu'il ne faut rien changer à rien, voilà le Manifeste des 60 ouvriers de la Seine. Il est publié le 17 février 1864. Il énonce que la Révolution de 1789 n'a profité qu'à la bourgeoisie et qu'il faut des députés ouvriers pour représenter la classe ouvrière majoritaire à cette époque.

 

Extraits de ce manifeste:

« On a répété à satiété : il n’y a plus de classes depuis 1789 ; tous les Français sont égaux devant la loi, mais nous n’avons d’autre propriété que nos bras, nous qui subissons tous les jours les conditions illégitimes et arbitraires du capital, nous qui vivons sous des lois exceptionnelles telles que les lois sur les coalitions et l’article 1781, qui porte atteinte à notre intérêt en même temps qu’à notre dignité, il nous est difficile de croire à cette affirmation. »


Le manifeste dresse un programme de revendications immédiates:

  1. l'abrogation de l'article 1781 du Code civil, ainsi rédigé: « Le maître est cru sur son affirmation pour la quotité des gages, pour le paiement des salaires de l'année et pour les acomptes donnés pour l'année courante ».
  2. l'abolition de la loi sur les coalitions.
  3. la création de chambres syndicales.
  4. l'élargissement de la compétence des sociétés de secours mutuels.
  5. la règlementation du travail des femmes.
  6. la réforme de l'apprentissage.
  7. l'instruction primaire et professionnelle gratuite.

Karl Marx écrit que ce manifeste constitue « la première charte de classe d’un mouvement ouvrier français en voie de devenir adulte ». Mais les idées marxistes sont minoritaires dans le mouvement ouvrier français.

Par contre, les républicains de cette époque rejettent formellement ces écrits. En fait déjà, apparaît le courant réformiste contre la révolutionnaire. Proud'hon, qui même après sa mort est influent dans le mouvement ouvrier français, préfère dire élections piège à cons; du moins, il conseille l'abstention aux élections partielles de 1864.

 

Le paysage politique a-t-il évolué en ce qui concerne la représentation au Parlement des classes populaires?


 

Evolution de la représentation des classes populaires à l'Assemblée nationale en France
  Ouvriers
 
Employés
 
Total
 
 
Nombre de députés
  Nombre Taux Nombre Taux Nombre Taux    
1871 4 0,5 0 0,0 4 0,5   727
1893 16 2,7 8 1,4 24 4,1   588
1919 24 3,8 13 2,1 37 5,9   624
1936 56 8,9 33 5,3 89 14,2   626
1945 65 12,4 33 6,2 98 18,8   522
1958 7 1,7 12 2,6 19 4,1   465
1967 21 4,3 24 4,9 45 9,2   487
1978 32 6,5 12 2,4 44 9,0   491
1981 22 4,5 9 1,8 31 6,4   491
1986 19 3,3 14 2,4 33 5,7   577
1988 11 1,9 15 2,6 26 4,5   575
1993 4 0,7 14 2,5 18 3,2   575
2007 3 0,5 7 1,3 10 1,7   575
2012 1 0,1 10 1,7 11 1,9   577
 
Source : Patrick Lehingue, auteur de « Le vote. Approches sociologiques de l’institution et des comportements électoraux » - La Découverte, 2011- d'après les données de l'Assemblée nationale. Actualisation des chiffres 2012 d'après les données du Cevipof

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis les législatives de juin 2012, 81,5% des députés sont cadres ou de professions intellectuelles supérieures, quand cette catégorie ne représente que 16,7% de la population. A l'inverse, il n'y a qu'un ouvrier député et 10 employés députés, alors que ces classes populaires représentent respectivement 21,3% et 28,9% de la population.

Le manifeste des 60 ouvriers de la Seine précisait à son époque « l’égalité inscrite dans la loi n’est pas dans les moeurs et elle est encore à réaliser dans les faits » et que les ouvriers constituent « une classe spéciale de citoyens ayant besoin d’une représentation directe ».


Le combat reste toujours à gagner aujourd'hui.

 

Commenter cet article