Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de pcfmanteslajolie

Conférence de presse de Hollande. Au feu qu'il allume, répondons MOBILISATION

25 Janvier 2014, 19:28pm

Publié par pcfmanteslajolie

Après 7 ans de lutte pour conserver leur site, les emplois d’aujourd’hui et ceux de demain, les salariés de Goodyear, à Amiens, ont eu confirmation de la fermeture de leur entreprise. Aujourd’hui, ils exigent auprès de leurs dirigeants d’entreprise, une réévaluation de leurs « primes » de licenciement. Médias et gouvernement placent la violence du côté des salariés et la condamnent. Mais de quelle violence parlons-nous ?

Qu’en sera-t-il demain, dans le pays, après la confirmation par François Hollande d’accentuer une politique d’austérité, antisociale, au service du patronat, du capital, renvoyant dans les cordes ceux qui n’ont que leur salaire ou retraite pour vivre, ceux qui n’ont même plus cela !

Quelle violence de vouloir réduire de 50 milliards d’euros d’ici 2017 les dépenses publiques ! Principales cibles, les services publics, facteurs de solidarité nationale et territoriale.

Quelle violence de tout faire pour s’attaquer au « coût » du travail plutôt qu’à celui du capital ! En 2013, le CICE (Crédit Impôt Compétitivité), cadeau fiscal de 20 milliards aux entreprises, est inefficace en matière de créations d’emplois.

Quelle violence de définir « un pacte de responsabilité » qui déréglemente encore plus le code du travail en réduisant les contraintes des entreprises !

Quelle violence de croire à la « négociation de contreparties » quand ces mêmes recettes sont utilisées depuis des années avec les résultats que l’on connait !

Quelle violence d’offrir un nouveau cadeau de 35 milliards en 2014 au patronat en l’exonérant de ses cotisations de la branche famille de la Sécurité sociale*, en l’exonérant ainsi de sa responsabilité sociale ! C’est ouvrir la brèche contre notre système de protection sociale paritaire.

Après son intervention, le MEDEF applaudit des deux mains et le Président a reçu les félicitations de la Commission européenne et du gouvernement allemand de Mme Merkel.

C’est justement cette politique qui mène les peuples dans le mur. Les problèmes se sont le chômage et les salaires de plus en plus bas. C’est à cela que les politiques doivent s’attaquer. La colère, l’inquiétude doivent orienter leur force, leur énergie, à la mobilisation, à des politiques qui privilégient enfin l’Homme à l’argent. A commencer par la journée de grève du 6 février !

Armelle Hervé

* les 2/3 des cotisations familles sont versées par les entreprises. Le 1/3 restant par la CSG et autres impôts.

Election municipale 2014 :

UNE GAUCHE DEBOUT POUR BATTRE LA DROITE

Dans deux mois, les Mantais vont pouvoir décider de l’équipe qui va gérer leur ville les six prochaines années.

La droite locale, au pouvoir depuis 19 ans, ne peut présenter aujourd’hui qu’un bilan particulièrement désastreux à beaucoup de points de vue. Même dans son camp, devant cet échec patent, plusieurs élus ont décidé de « quitter le navire » ces derniers mois.

Pour autant la gauche n’a pas partie gagnée, bien loin de là. Les Mantais savent bien qu’il ne suffira pas de « changer les têtes » pour améliorer la situation.

La gauche locale a besoin de crédibilité, de propositions ambitieuses, de courage politique.

Comment pourrait-on accepter par exemple que les élus d’opposition, après avoir voté contre l’augmentation des impôts locaux (35% !), vous appellent maintenant à voter pour eux sans s’engager publiquement devant les Mantais s’ils sont élus. On a déjà connu cela et sans être devin, je peux même vous donner l’argument qui serait utilisé demain pour justifier les renoncements : « on ne savait pas que la situation était aussi désastreuse ».

C’est la raison pour laquelle depuis plus d’un mois je lance un appel à un débat public avec les trois sensibilités de gauche représentées au Conseil municipal (PCF, PS et Décil) et tous les Mantais qui le souhaiteront.

Confrontons nos points de vue, nos propositions, ECOUTONS les MANTAIS et, si cela s’avère possible, construisons ensemble une liste de gauche porteuse de sens, de propositions concrètes, de franchise.

Pour ma part, et tous les Mantais qui nous rejoignent en ce moment dans « Une Gauche Debout », nous sommes décidés à poursuivre cette démarche jusqu’au moment où nous serons obligés – si la surdité persiste – à construire cette liste que beaucoup de Mantaises et de Mantais ayant le cœur à gauche attendent.

Marc Jammet

Conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

http://www.marcjammet.fr

INTERVENTION FRANÇAISE EN CENTRAFRIQUE

Depuis plus de trois quarts de siècle d’une exploitation qui a assuré l’édification de quelques grandes fortunes françaises, l’ex Oubangui-Chari devient officiellement « indépendant » en 1960. Dès lors, les bases françaises de Bouar et de Bangui, assurent une présence permanente de l’armée française et permettent, en écrasant toute tentative de rébellion, d’assurer à la France une gestion quasi directe du pouvoir politique.

Cette souveraineté de fait conduit à la déliquescence d’un pays livré aux visées stratégiques de l’ex colonisateur et au pillage de ses affairistes. Résultat : La Centrafrique est connue comme le cinquième pays le plus pauvre du monde en dépit des richesses de son sous-sol.

Tel est le triste bilan des gouvernements qui se sont succédé sous une étroite tutelle française.

Bien que responsables du chaos qui s’est établi dans ce pays, c’est donc encore la France et son armée qui vont décider de l’avenir du peuple de Centrafrique.

NELSON MANDELA : AU REVOIR CAMARADE !

Qui sur 95 années de sa vie en a passé 27 au bagne et 43 à lutter contre l’apartheid (tous les pouvoirs à la minorité blanche, 20% de la population) ?

Condamné à vie, il est libéré le 11 février 1990 à 72 ans (dès 1985 il avait rejeté des offres de libération contre sa renonciation à la lutte). Membre du Parti Communiste Sud-Africain, il disait qu’à «une oppression violente, l’opprimé ne pouvait que répondre avec violence».

Dès 1964 le PCF le soutient, en 1988 G. Marchais le propose au Nobel de la Paix qu’il n’obtiendra qu’en 1993 et ce n’est qu’en 2008 que le Congrès Américain raye enfin le qualificatif «terroriste» accolé à Mandela et l’A.N.C.

En 1994, première élection multiraciale démocratique, il vote pour la première fois à 75ans et est élu président dès le premier tour afin de bâtir une nouvelle nation. «Nous pouvons pardonner mais nous ne pouvons pas oublier». Il se retire de la présidence en 1999 à 81ans.

L’Afrique du Sud aujourd’hui : 50,59 millions hab. Revenus annuels moyens/ménage : 36500€ (blancs) et 6000€ (noirs). Chômage 29% (population noire) et 6.1% (population blanche).

L’inégalité sociale, principal défi pour la présidentielle 2014

Aline Cauvin

Informez-vous à la source sur notre blog è

http://pcfmanteslajolie.over-blog.com

Conférence de presse de Hollande. Au feu qu'il allume, répondons MOBILISATION

Commenter cet article