Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de pcfmanteslajolie

Grand débat ? Macron tente de nous enfumer pendant qu'il poursuit la casse

18 Mars 2019, 08:37am

Publié par pcfmanteslajolie

Vous trouverez, ci-dessous, la lettre mensuelle (mars 2019) des communistes de Mantes-la-Jolie.

Arrêt maladie, indemnisation chômage: « grand débat »?

Macron tente de nous enfumer …

Pendant qu’il poursuit la casse !

 

Télévisions, radios, journaux … rivalisent pour nous présenter le « grand débat » comme la seule possibilité d’intervenir.

 

Pendant ce temps, avec le patronat, le gouvernement est à la manœuvre pour poursuivre la casse de nos droits …. sans attendre.

 

Il en est ainsi de l’indemnisation des arrêts maladies et d’un jour de carence obligatoire pour tous les salariés du privé.

Ils nous avaient déjà fait le coup « au nom de l’équité »: un puis deux puis trois jours de carence dans le privé en cas d’arrêt maladie et … puis un jour pour les fonctionnaires (en attendant deux, trois …?).

Aujourd’hui, Macron veut aller plus loin: interdire aux entreprises privées de compenser financièrement les jours de carence.

 

Il en est ainsi de l’indemnisation des cadres au chômage que Macron veut plafonner et limiter dans le temps - là encore « au nom de l’équité ».

 

Diviser pour mieux régner

 

La tactique est toujours la même: tenter d’opposer les salariés entre eux pour mieux les désarmer face à un patronat qui en veut toujours plus.

Depuis 30 ans pourtant, celui-ci s’est gavé.

Le total des cadeaux fiscaux dépasse les 200 milliards d’euros à l’année, les entreprises du CAC 40 ont amassé 93 milliards de profits en 2018 …

Tout va bien pour les actionnaires que le gouvernement Macron trouve encore le moyen de rassurer: l’Impôt sur la fortune (ISF) ne sera pas rétablie.

 

Ensemble contre un même adversaire

 

Ouvriers, cadres, salariés ou retraités du privé ou du public, femmes et hommes, jeunes ou vieux … nous n’avons aucun intérêt à nous diviser.

L’expérience montre qu’à chaque fois que nous avons accepté un nouveau recul (même quand il ne nous concernait pas directement), celui-ci a toujours a toujours été utilisé contre nous, le lendemain.

 

Ils veulent nous diviser?

Faisons converger nos luttes !

 

Ce qui est à l’ordre du jour, ce sont les luttes. A commencer par celles qui se mènent dans les entreprises. Pour construire un nouveau rapport de forces qui, sans rien attendre d’un débat faussé à l’avance, fera reculer Macron et le patronat.

 

US, GO HOME !

 Les USA ont franchi une nouvelle étape. En utilisant la véritable « marionnette » qu’est Juan Gaido ( qui s’est « autoproclamé Président » contre Nicolas Maduros, légalement élu), ils tentent aujourd’hui de justifier une intervention armée contre le Venezuela.

 

Comptes bancaires d’état bloqués illégalement aux USA, fausse intervention humanitaire, sabotage organisé de l’économie vénézuélienne, appels du « président autoproclamé » à l’intervention des puissances étrangères contre son propre peuple … tout est bon pour les USA pour rejouer, aujourd’hui, le coup d’état du 11 septembre 1973 qui imposa le dictateur Pinochet au Chili.

 

Pour Donald Trump et les réactionnaires américains, non seulement le Venezuela est un pays d’Amérique latine considéré comme leur « arrière-cour » mais c’est aussi le pays qui possède les plus grandes réserves de pétrole du monde.

 

Il est urgent d’empêcher l’intervention américaine qui se prépare avec l’accord servile d’Emmanuel Macron.

Les communistes soutiennent et appellent à développer la mobilisation populaire afin que le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes soit imposé - même aux USA !

 

 

De l’argent pour les salaires, pas pour la guerre.

Le gouvernement Macron a programmé une augmentation de 1,7 milliards d’euros d’euros des crédits militaires chaque année.

Des crédits qui serviront notamment aux interventions armées sous les ordres de l’Organisation du traité atlantique nord (OTAN) pour maintenir ou rétablir « l’ordre capitaliste » comme cela a déjà été le cas en Lybie ou au Tchad.

Les communistes se prononcent pour la sortie de la France de l’OTAN et de toute politique militaire intégrée de l’Union européenne.

Ils proposent la renationalisation des industries d’armement et, dans un premier temps, leur orientation stricte vers la défense nationale.

Plutôt que de semer la mort et la misère, l’argent économisé doit servir aux hôpitaux, à la prise en charge des personnes dépendantes, l’école et la coopération avec les pays moins développés.

Pour faire valoir ces exigences, les communistes mettent une pétition à votre disposition (https://baisse-budget-militaire.fr).

 

 

General electric & alstom. 1.000 emplois promis … 25 créés !

En 2015, la multinationale américaine General Electric s’était engagée à créer 1.000 emplois en France d’ici 2018 en échange du rachat de la branche énergie d’Alstom. Mais il y a loin des promesses à la réalité: tous comptes faits, GE n’a créé que … 25 emplois en France.

Alors que le gouvernement n’avait rien trouvé de mieux qu’une nouvelle fusion (avec Siemens) pour ce qu’il reste d’Alstom (ferroviaire), les communistes se prononcent pour la nationalisation de toutes les activités d’Alstom qui doit garantir à notre pays les moyens de répondre aux besoins et la sauvegarde des emplois.

Grand débat ? Macron tente de nous enfumer pendant qu'il poursuit la casse
Grand débat ? Macron tente de nous enfumer pendant qu'il poursuit la casse

Commenter cet article