Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de pcfmanteslajolie

Indonésie: persécutions anticommunistes

6 Février 2018, 07:23am

Publié par pcfmanteslajolie

Suivant les pas du dictateur fasciste Suharto, le gouvernement d'Indonésie semble raviver les pratiques anticommunistes dans le pays en poursuivant en justice les gens qui défendent le communisme!

Un exemple récent de telles poursuites est celui d'Heri Budiawan, militant écologiste,  qui a été condamné à 10 mois de prison pour «propagation du communisme».

Comme le rapporte l'AFP, le militant écologiste indonésien a été condamné à 10 mois de prison en vertu d'une loi anti-communiste sévère, héritage de l'un des chapitres les plus sombres de l'histoire de l'Indonésie.

Un tribunal de Java-Est a rendu cette sentence mardi 23 janvier après avoir reconnu Heri Budiawan, 38 ans, coupable d'avoir « propagé le communisme » lors d'une manifestation l'année dernière contre l'ouverture d'une mine d'or locale.

Certains manifestants y avaient été vus portant des bannières frappées d'un marteau et une faucille pendant la manifestation et Heri Budiawan a été désigné comme l'organisateur du rassemblement.

"L'accusation a démontré de manière convaincante que l'accusé avait commis une infraction pénale contre l'Etat", a déclaré le juge Putu Endru Sonata, présidant au tribunal de district de Banyuwangi, le 23 janvier.

Trois autres manifestants portant des bannières ont également été inculpés en vertu de cette loi et attendent d'être jugés.

Un changement apporté au code pénal indonésien à la fin des années 1990 a rendu illégale la diffusion du communisme ou d'autres idéologies de gauche, avec des peines pouvant aller jusqu'à 12 ans de prison.

« Nous sommes complètement insatisfaits de ce verdict -c'est une menace pour la démocratie et la liberté de parole », a déclaré à l'AFP l'avocat de Heri Budiawan, Ahmad Rifai, le 24 janvier.

L'Indonésie comptait l'un des plus grands partis communistes du monde avant qu'un génocide anticommuniste n'ait lieu en 1965, visant les membres du Parti Communiste ainsi que tout sympathisant de gauche et faisant plus de 500 000 morts.

Les massacres eurent lieu après la prise de pouvoir de Suharto.

Au cours de son règne autoritaire de 32 ans, la version officielle du gouvernement était que ces tueries avaient été nécessaires pour débarrasser l'Indonésie du communisme.

L'année dernière encore, le Ministre indonésien de la défense a affirmé que les présumés communistes tués dans les massacres soutenus par l'armée « méritaient de mourir », et une intense propagande anticommuniste est toujours menée dans le pays. 

L'année dernière, les procureurs avaient déjà demandé une peine d'emprisonnement de deux ans contre un éleveur de chèvres de 24 ans qui avait téléchargé un autoportrait de lui-même tenant une photo encadrée du marteau et de la faucille.

Son procès est toujours en cours. 

En septembre dernier, des paramilitaires et des groupes islamistes avaient mené une violente manifestation «anticommuniste» à Jakarta.

Toujours en 2017, trois étudiants d'université avaient été suspendus de leur établissement pour avoir vendu des livres sur le communisme, le marxisme et le léninisme.

LIBERTÉ pour Heri Budiawan - STOP aux persécutions anticommunistes en Indonésie! 

Commenter cet article