Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de pcfmanteslajolie

PRIVATISATION AUJOURD’HUI DU PARKING DE L’HÔPITAL DE MANTES-LA-JOLIE

18 Décembre 2017, 07:47am

Publié par pcfmanteslajolie

Les patients et leurs visiteurs

devront payer pour se garer

 

A partir du 18 décembre 2017, les patients et leurs visiteurs vont devoir payer pour se garer sur le parking de l’Hôpital.

La direction tente de justifier sa décision en désignant du doigt « des voitures bouchons de salariés travaillant à Paris ».

Ce qu’elle cache, c’est qu’elle va faire payer aux patients et à leurs visiteurs la réduction des moyens de l’Hôpital au plus grand profit de la multinationale Vinci.

 

Cette décision du Conseil de surveillance de l’Hôpital n’est pas nouvelle puisqu’elle date du 24 avril 2013, il y a plus de quatre ans!

 

Et ce n’est par hasard si seul notre élu, Marc Jammet, avait informé la presse locale et la population alors que direction de l’Hôpital, élus de droite et de du PS tentaient de conserver le silence sur leur décision.

 

Il faut s’attaquer aux vraies causes

 

En désignant du doigt les salariés travaillant à Paris « coupables de venir prendre le bus A14  » devant l’Hôpital, ils essaient tous de  détourner les regards de leur propre responsabilité.

 

LES GOUVERNEMENTS SUCCESSIFS et la même politique de réduction des coûts en matière de santé.

De la tarification à l’acte au regroupement territorial comme c’est le cas pour Mantes-la-Jolie et Poissy en passant par la réduction du personnel (300 à Mantes-la-Jolie !) voire la privatisation de services (comme le ménage à Mantes-la-Jolie).

 

Ce manque de moyens « chronique » se ressent maintenant à tous les niveaux (temps d’attente démesurés, transfert de patients vers Poissy, personnels en souffrance …).

 

Il se ressent également dans l’entretien du bâtiment et des parkings.

 

A l’intérieur il suffit de s’y rendre en temps de pluie pour constater la présence de seaux dans les couloirs (avec tous les risques de maladies nosocomiales que cela comporte).

A l’extérieur les soutènements pour maintenir le parvis, les parkings défoncés … et cela depuis plusieurs années.

 

Pourquoi ces travaux n’ont-ils jamais été réalisés?

 

Pourquoi « la garantie décennale » n’a-t-elle jamais été invoquée (l’actuel bâtiment a été ouvert au public en 1995) ?

 

Pourquoi les parkings « personnels » n’ont-ils jamais été suffisants, obligeant une grande partie d’entre eux à se garer … sur le parking « visiteurs »?

 

La municipalité de Mantes-la-Jolie.

 

En  transférant sans prévoir les besoins de stationnement public la CPAM, l’Hôtel des Impôts, l’école d’infirmières, elle n’a fait qu’aggraver le problème.

 

Dans ce quartier du Val-Fourré, il devient de plus en plus difficile de se garer.

 

Et la privatisation du parking de l’Hôpital va en rajouter.

 

Est-ce le prélude au stationnement payant sur le tout le quartier ?

 

Un manque flagrant de transparence

 

A cela s’ajoute un manque flagrant de transparence.

Alors qu’en 2013, pour justifier cette décision, le directeur de l’Hôpital annonçait « un parking gratuit pour le personnel et les visiteurs très réguliers, le doublement de la capacité d’accueil avec la construction d’un deuxième étage de parking ... » …, il n’en sera rien.

 

« La montagne semble avoir accouché d’une souris ! »

 

La multinationale Vinci (renommée Indigo pour les parcs) va-t-elle payer pour l’Hôpital comme l’annonce la direction ?

 

Ou va-t-elle se rattraper d’une part sur les patients et leurs visiteurs, d’autre part en faisant payer à l’Hôpital une « subvention d’équilibre » en échange de la gratuité des quelques dizaines de places réservées aux personnels?

 

Poser la question, c’est y répondre !

 

Non à la privatisation

 

C’est pour ces raisons que les communistes de Mantes-la-Jolie condamnent cette privatisation.

 

Elle conduit à faire payer par les patients et leurs visiteurs le manque de moyens de l’Hôpital au profit d’une multinationale privée qui n’a rien de philanthropique.

 

Au final, c’est bien le droit à

 l’accès à des soins de qualité pour chacun

qui est à nouveau remis en cause.

 

Les communistes s’y opposent.

 

Bien au contraire, la réponse aux besoins passe par le développement et l’efficience d’un véritable service public de santé dans toutes ses dimensions (y compris pour la gratuite du parking visiteurs qu’il faut rétablir après avoir dénoncé la nouvelle convention).

 

C’est en ce sens qu’avec toutes celles et tous ceux qui le décideront, nous continuerons à agir.

 

 

Le 18 décembre 2017.

Les communistes de la section de Mantes-la-Jolie (Canton)

 

 

PRIVATISATION AUJOURD’HUI DU PARKING DE L’HÔPITAL DE MANTES-LA-JOLIE
PRIVATISATION AUJOURD’HUI DU PARKING DE L’HÔPITAL DE MANTES-LA-JOLIE

Commenter cet article

Aline 18/12/2017 10:54

dès sa construction, j'ai toujours ironisé en disant que c'était un hôpital pour les "biens portants" un beau portail avec une longue allée arborée face à l'entrée de l'immeuble mais situé sur le trottoir sans stationnement et ouvert juste pour les piétons ou juste pour les véhicules d'entretien (jardiniers). Pour les malades, l'accès des urgences est ouvert aux professionnels, pour un particulier amenant une urgence c'est compliqué car il faut parlementer avec le poste de garde à l'entrée du parking. Le parking est situé en contrebas de l'entrée principale, les malades en consultation peuvent y laisser leur véhicule mais les places sont à gagner car il y a aussi des visiteurs. Donc ces malades et visiteurs ont 4 escaliers métalliques en caillebotis ouverts aux intempéries auxquels est venu s'ajouter, la nécessité s'imposait, un ascenseur extérieurs reliant le parking à la lisière du jardin et du parvis qu'il faut traverser (souvent venteux). et aussi tout au fond le long de la clôture, discret, "oublié ou dissimulé ?" souvent mal entretenu un accès aux personnes à mobilité réduite. Hospitalisée dernièrement j'ai pu constater combien était pénible le stationnement pour les visiteurs qui faute de places se trouvaient garés à l'extérieur mais le plus dur ce fut le jour de la sortie où très fatiguée je me suis trouvée sous une pluie fine face à un ascenseur hors service et j'ai emprunté l'escalier instable et glissant où mon chauffeur m'a rejointe bloquant la circulation. Demain j'y retourne en consultation, au fait je vais débourser combien ? Aline